Alors que le Conseil Synodal et les conseils de paroisse ont été élus, la Région Gros-de-Vaud – Venoge manque encore de conseillères ou de conseillers.

Changements en vigueur
Lors du changement de législature, le Conseil régional de Gros-de-Vaud – Venoge a pris congé de deux membres fort appréciés : son ancien président, Daniel Russ, et son ancienne trésorière, Mathilde Goumaz. Le travail de chacun au sein du Conseil régional a été fort apprécié et ils n’ont pas ménagé de leur temps pour apporter leurs compétences au service des paroisses et des conseils de notre région.

Un nouveau membre a rejoint, quant à lui, le Conseil régional. Il s’agit de Grégoire Fontannaz, un jeune de 18 ans, très engagé dans la vie de l’Eglise. Voici quelques mots de présentation : « Je suis un JACK engagé dans beaucoup d’activités et je rejoins désormais le Conseil régional. Je crois en Dieu depuis que je suis tout petit et j’ai grandi avec la foi. J’aime apporter un regard jeune dans ce que je fais au sein de l’église. C’est cette approche qui m’a amené à m’engager pour la Région Gros-de-Vaud – Venoge : apporter un avis différent, composé de mon expérience et de mes connaissances de la jeunesse. Le Conseil régional est une nouvelle expérience pour moi. Je verrai ce que je peux faire pour que les choses aillent dans une direction qui satisfasse, si possible, tout le monde. »

Renforcer le service pour tous
S’il ne fait aucun doute que l’apport de Grégoire Fontannaz sera précieux, il n’en demeure pas moins que le Conseil régional est en manque de bras. Actuellement, il se compose de : Philippe Morel, coordinateur de la région, Luc Badoux, pasteur dans la paroisse de La Sarraz, Grégoire Fontannaz, présenté ci-dessus et Sylvie Janin, qui s’est engagée pour une nouvelle législature et qui reprend le poste de trésorière. Afin de les seconder, le Conseil régional s’appuie sur les services de trois personnes hors conseil : son caissier, Jean-Marc Goumaz, Sylvie Emery, la secrétaire, et René Giroud, le responsable Information et Communication. Si vous souhaitez également contribuer au bien-être de la Région, n’hésitez pas à vous faire entendre. Vous serez très bienvenu !