Un symbole de reconnaissance des jeunes qui s’engagent!

Le 19 mai aura lieu la « foire aux Jacks » lors d’un culte au refuge des Roches à Thierrens. L’occasion pour la région d’exprimer sa reconnaissance aux jeunes engagés auprès des futures générations.

Dans notre région, ils sont chaque année une dizaine à faire le choix de devenir Jacks, on les retrouve dans divers lieux de nos églises, ils ont entre 15 et 25 ans et ils font le lien avec les plus jeunes. Peu connus parce que souvent hors des lieux d’église traditionnels, ils font cependant partie des bénévoles les plus engagés et les moins reconnus… qui sont-ils ?

Un Jack, c’est un Jeune Accompagnant de Camp et de KT, c’est un jeune, qui après avoir vécu son catéchisme, décide de continuer à transmettre ce qu’il a appris, qui se pose des questions et qui veux que son témoignage puisse être entendu. Les buts que l’Eglise a dans la formation de jeunes qui s’engagent est de pouvoir leur faire envie, les former, les responsabiliser, les accompagner, les reconnaître.

Faire envie, c’est leur donner l’envie de continuer à participer aux activités d’église et de pouvoir les modifier en fonction de leurs désirs et de leurs buts.

Former, c’est leur donner des outils, des armes, des solutions pour pouvoir envisager de créer, d’accompagner et de témoigner. En les formant en 3 étapes possibles (Dès 14 ans comme accompagnant de camp, dès 17 ans comme responsable d’activité et dès 18 ans comme chef de camp), nous leur donnons les clés qui leur ouvrent la possibilité d’être acteur dans leur église… et dans d’autres lieux où l’esprit de groupe et de communauté est important, c’est-à-dire à peu près partout !

Responsabiliser, c’est les laisser créer dans un cadre donné, leur faire confiance dans leur organisation et les laisser imaginer leur façon de transmettre et de témoigner.

Accompagner, c’est leur dire qu’ils ne sont pas seuls, mais qu’ils sont à un moment charnière de leur existence, ils doivent à la fois devenir « grands », faire des choix d’orientation professionnels, des choix de carrière, des choix de priorité et ils doivent rester « petits », respecter un cadre et une structure familiale. Nous leur donnons un espace de parole et d’extériorisation où ils ont le droit d’assumer une foi avec leurs mots, leurs questions, leurs révoltes de jeunes adultes.

Reconnaître, c’est remarquer les efforts qu’ils font, reconnaître leur travail, les en remercier et les féliciter.

La « foire aux Jacks » dans notre région, c’est l’occasion lors d’un culte de les remercier, de les reconnaître. Le 19 mai prochain, nous aurons formé notre prochaine volée. Nous vivrons un culte sous le type « Eglise en Vrac » au refuge des Roches à Thierrens lors du quel nous enverrons ces nouveaux Jacks, nous remettrons les certificats aux Jacks A qui se sont formés l’an dernier et nous reconnaîtrons les Jacks B certifiés par le canton.

Et après les Jacks ? Que deviennent-ils ? Dans notre région des anciens Jack font partie des fondateurs d’AGORA – Synode des jeunes, vont au Synode, se présentent au CR, sont des engagés laïcs de l’EERV… venir reconnaître les Jacks le 19 mai, c’est encourager notre Eglise à se renouveler !